A qui profite la perte de nos acquis sociaux ? Il est intéressant de comprendre les enjeux de notre adversaire. Voici les propos de Denis Kessler, penseur au MEDEF, dans le magazine Challenges du 4 octobre 2007. Ensuite, la réponse d’Henri Malberg, du Parti Communiste, Secrétaire de la fédération de Paris, homme de presse écrite qui fut à la tête de deux magazines de référence : l’hebdo France-Nouvelle et le magazine Regards.

Denis Kessler : « Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : status de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la sécurité sociale, paritarisme… A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. Le liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !

Lire la suite